« Boy, we do much more together… ».

Bonjour,

Il me semble vous avoir déjà parlé de SUFJAN STEVENS et son virage « artistique » lors de son dernier disque en date  « The Age of Adz ».

Pour les novices ces deux vidéos peuvent vous éclairer sur l’avant/après (A priori Serge Stevens aurait souffert de quelques maux typiques chez les musiciens qui abusent trop de leur discipline afin d’entreprendre des introspections….) :

Avant…

… Après

Bref.
Hier soir, je suis allé voir l’ami à L’Olympia (Paris – France), et durant ma dégustation de frites Cheddar au pub du coin (8,50 Eur. l’assiette, 9 Eur. la pinte, sourire inexistant = agacement) je me représentais mal le concert hormis une mise en scène sobre, sombre, sans rien ou presque…

Le con.

Le con, dans l’histoire qui suit, c’est moi. Donc voici le topo :
Attente pas trop longue et le temps de jouer à mon nouveau jeu « chemisette » « moustache » « boudin » (les règles seront expliquées plus tard….) le « show » débute.
Deux batteries aux extrémités de la scène, Une horde de musiciens habillés comme des fans du film « TRON » avec une dose écœurante de fluo multicolore en plus. Deux danseuses « cheerleader attitude »et des ailes d’ange légèrement surdimensionnées sur ST… Le décor est planté sans contrefaçon, il est temps de passer au plat principal….

Alors kitsch ? 80’s ? Surfait ? Contemporain ? Non.

Décor Magique, Musique Magique ! Une plongée archi folle dans la cervelle d’un type qui malgré son génie (parti pris), à la créativité débordante, et un désir assumé de vous raconter l’éternel syndrome d’un auteur qui se creuse la tête sur ce fichu « Moi fondamental » et qui n’arrivera probablement jamais à assouvir son besoin de justifier ses tonnes de mélodies pourtant présentent à accompagner sa thérapie…. *
Entre Electro barré novice mais maîtrisé, passage soft à l’ancienne, monologues sur l’enfance, le pourquoi du comment « ma place ici, mon envie de vous dire que, mes parents vous savez, Kayne West est une merde », et un rappel avec un set uniquement composé d’anciennes chansons (John Wayne Gacy Jr », « Chicago » etc.), j’ai juste passé un moment passionnant et…. Introspectif.
Je vous laisse. Pas que Copé soit une nouvelle fois sur mon petit écran, soyons sérieux, mais Lille « passion » O.S.C joue « away » chez ces crétins de Stéphanois.
« Boy, we can do much more together ».

(* Moi non plus je ne comprends pas l’ensemble de ce paragraphe)
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s