Interview HEAVEN SHALL BURN

Bonjour,

Je vous avais parlé il y a quelques semaines, d’une prochaine interview avec Maik, guitariste et songwritter du groupe allemand HEAVEN SHALL BURN.

Théoriquement, la rencontre devait avoir lieu le soir de leur venue à Paris @ Petit Bain, mais je n’ai pas pu m’y rendre à l’heure. J’ai tout de même pu voir HSB en live, et même s’il y avait trop de metalleux écervelés à mon goût, trop d’odeurs de bières mêlées au vomi, nous avions tout de même passé un bon moment avec Damien et son ami Mathieu… Probablement que ma crise de la trentaine m’a fait écrire cela, mais il devient difficile de faire des concerts « punk ou HxC » sans se sentir en décalage. Qu’importe.

J’ai tout de même pu envoyer les questions à Maik, qui a eu la gentillesse de me répondre dès leur retour de tournée. Alors même si le rendu n’est pas aussi pertinent que je l’aurai souhaité (interview par mail = limiteS), je vous propose de la lire ci-dessous.

Comme convenu avec Maik, je tenais à poser des questions sur mon ressenti vis à vis d’HSB, groupe qui m’a toujours fasciné par son engagement « écologique » ses paroles intéressantes, pertinentes et sans cliché « groupe metal = paroles idiotes ». C’est aussi un groupe et qui m’a beaucoup aidé à être sensibilisé sur le sujet de la cause animale lorsque j’étais plus jeune.  Puis, nous avons essayé de parler de ce qui me passionne : le foot, les tribunes & la vie en général.

L’interview est brève, pas forcément utile, mais que voulez-vous… 

Un grand merci à Johana D., Andrea P. et Romain P. pour les traductions et leur gentillesse.

Peux-tu me dire comment HSB a évolué depuis ses débuts dans la scène punk hardcore puis vers une scène « plus » metal ?

  • Ø Nous n’avons pas évolué vers le metal, quand nous avons commencé nous étions tous des « enfants du métal » qui s’intéressions à la politique. Je me suis intéressé au hardcore et au punk que par la suite, parce que je cherchais une musique avec des convictions plus fortes. Et c’est vrai que nos premières démos et nos premiers disques sonnent metal parce que nous n’étions pas d’assez bons musiciens à l’époque.

Vous ne jouez plus aussi souvent ces jours-ci, mais vos concerts sont plus gros, ce qui me fait penser que votre public s’est agrandi. La question que je me pose est la suivante : penses-tu que la plupart de vos fans font attention à l’aspect « activiste » de vos paroles ?

  • Ø HSB fonctionne à deux niveaux. Bien sûr nous sommes conscients du fait  qu’il y a des gens qui veulent simplement écouter de la musique, mais il y a beaucoup de gens qui s’intéressent à nos paroles. En fait je ne m’attendais pas à un si gros retour sur nos textes mais on reçoit des tonnes de mails toutes les semaines, nous posant des questions sur certains aspects de nos paroles et de nos déclarations. Donc on peut dire que les gens qui suivent HSB s’intéressent beaucoup à notre dimension lyrique et pas seulement à notre musique.

Est-ce que tu essaies de parler du problème avec les gens et de leur en faire prendre conscience, ou même d’en débattre à ce propos ?

  • Ø Je ne débats presque jamais avec les gens qui ne me demandent rien. Je ne veux pas apporter la « bonne parole » au gens, ça ne marche simplement pas. La plupart des jeunes maintenant, on leur dit ce qu’ils sont sensés faire à l’école, à la maison ou au travail, alors nous on ne veut pas faire la même chose sur scène. Je suis persuadé que les gens devraient penser par eux-mêmes et c’est pour ça que qu’on évite de propager des idées toutes faites. Nos paroles font réfléchir les gens et c’est beaucoup plus efficace s’ils les découvrent par eux-mêmes que si on leur dit ce qu’on essaie de leur apprendre en disant ci ou ça.

Est-ce que tu as des histoires à propos de ça ? Des gens qui étaient résistants à la  « culture écolo » ou qui ne pouvaient pas croire que tu étais vegan par exemple ?

  • Ø Ca arrive souvent que des gens nous écrivent et nous disent qu’ils ont un nouveau point de vue différent et même s’ils ne changent pas complètement d’opinion ils sont maintenant conscients qu’il y a une alternative et essaient de changer les choses à leur portée. Par exemple : je pense que c’est aussi un succès de convaincre un carnivore de ne plus manger au McDo.

Tu penses donc que vos paroles ont un réel impact politique ?

  • Ø Tout ce que nous faisons est politique. Vivre en tant qu’humain est politique. Et avoir un impact politique est le but de HSB.

Est-ce que vous participez à d’autres formes d’activisme social ou politique en dehors de votre musique ?

  • Ø Beaucoup d’entre nous sont dans des organisations et des fondations actives. Pour ne citer qu’une forme d’activisme, ici en Allemagne il arrive souvent de voir de grosses manifs anti marches Nazi, on essaye d’y participer le plus possible.

Comme je le disais dans l’intro, je parle essentiellement de ce qui me passionne, alors ma question suivante concerne la fondation que je défends énormément : Qu’est-ce que tu penses de Sea Shepherd Conversation Society ? Est-ce que tu as une opinion sur d’autres formes d’activisme plus « virulentes » ?

  • Ø Ce sujet est trop compliqué pour en débattre par mail. Mais je suis un fan de Sea Shepherd et je pense que si des humains enfreignent la loi pour tuer des animaux, il est normal qu’ils soient stoppés par la force et sans merci.

Maintenant une question simple : qu’est-ce que tu penses de l’écologie et de l’activisme sur les droits des animaux en France ?

Tu as des infos sur le sujet ?

Est-ce que tu sais que, culturellement (je parle d’écologie), nous sommes bien plus en retard par rapport à l’Allemagne ?

  • Ø Je dois bien avouer que je ne connais pas grand-chose de la situation en France, et c’est aussi à cause de la barrière de la langue et que peu d’info est disponible en Allemagne. Pourquoi est-ce que tu penses que la France est en retard par rapport à l’Allemagne culturellement ? Il y a eu beaucoup de choses de faites en France et il y a une grande histoire d’un pays fort. On pourrait croire que l’Allemagne est plus sophistiquée dans quelques domaines mais c’est aussi parce que l’Allemagne est plus impliquée dans le processus de mondialisation et est plus ouverte aux multinationales. Malheureusement, je ne suis pas certain que ce soit toujours synonyme de progression…

En parlant de la France, est-ce qu’il y a des groupes français que tu aimes ?

  • Ø Bien sûr qu’il y en a. A l’époque j’adorais les LPs de Loudblast et Kickback a aussi sorti un album génial. Aujourd’hui ce sont surtout les groupes de Black Metal français qui m’intéressent.

J’aime beaucoup les paroles de « The Omen ». Peux-tu nous en dire un peu plus sur cette chanson et la signification cachée derrière ces paroles ?

The time has come for you
Why don’t
you see the omen
Open your eyes and cast their lies aside
Your craven kings are headed nowhere
Your craven leaders, they’re headed nowhere
You’re headed nowhere

I know they till you to believe their truth
But I will never stand this pain
I know they say not to worry anymore
But I just cannot look away
The truth is blame

Closing your eyes is nothing but surrender
How can you hoot me
If we can save this world
….. ….. so many years ago
The agonies a graving omen

An orphaned indeed proved your ignorance …..
How many times they ……
They killed this ….., this …..

Selling the heart what we use we achieved
You know that nothing will ever break the peace
You know there’re millions left for dead
But no one brought us their cries…

  • Ø Puisque nous sommes un groupe très politisé on me pose très souvent la question de savoir si ce monde peut encore être sauvé. Je dois t’avouer que cela m’énerve. Je veux dire, au moins la moitié de la population mondiale souffre de famine et de pauvreté, pour eux ce monde est déjà perdu. Qu’est-ce qu’une mère qui ne peut pas nourrir ses enfants répondrait si tu lui demandais si le monde peut être sauvé ?! La vision des choses de notre perspective de riche hémisphère nord est un gros problème. C’est un peu pour ça que j’ai écrit ce texte.

Parlons de votre DVD :

J’ai vraiment apprécié le bonus (la leçon de cuisine vegan est super drôle et intéressante), mais je voulais savoir ce qui vous a motivé à faire le documentaire « Leitmotiv » ?

Doit-il être être interprété comme un désir de casser  l’image que les groupes « métal »  ont souvent ?

  • Ø Le documentaire est un gros « fake ». J’espère vraiment que personne ne pense qu’on fait tout ça… On voulait juste montrer comment les médias peuvent être manipulateurs. Et c’est super marrant de voir combien de gens n’ont pas capté que c’était un gros « fake » (rires).

Maintenant parlons football. Si j’ai bien compris tu aimes le foot. Quelle équipe ? (Je supporte Lille OSC en France, tu les connais ?)

  • Ø Bien sûr que je connais « les Dogues » ! Mais la plupart des gens ici connaissent le Lille O.S.C seulement grâce au film « Bienvenue chez les Ch’tis » (rires) (NDR : Oh mon dieu…). Je suis un gros fan de foot. Mon équipe c’est le FC Carl Zeiss Jena, un très vieux club traditionnel, mais aujourd’hui ils jouent dans la 3ème division allemande. Ils ont même battu Marseille et Bordeaux en Coupe d’Europe à l’époque. Mais on verra des jours meilleurs jours bientôt, j’en suis persuadé !

Tu n’as peut-être pas d’avis là-dessus, mais qu’est-ce que tu penses des Ultras, des Casuals et Hooligans en Allemagne ?

  • Ø Les Hooligans qui attaquent les supporters normaux sont des raclures. Mais s’ils veulent se battre entre eux et ne pas blesser les autres ou les agents de sécurité, alors pas de problème ! Tant que ça se passe dans les bois ou au moins en dehors du stade. Les Ultras sont l’âme de chaque club, je les supporte et les Ultras de Carl Zeiss Jena appelés « Horda Azzuro » sont vraiment créatifs et importants pour le club. Je suis aussi pour ré-autoriser l’utilisation des fumigènes dans les stades.

Tu aimes d’autres équipes européennes en dehors de l’Allemagne ?

  • Ø J’aime Aston Villa au Royaume-Uni, Palmeiras et Gremio au Brésil, le Dynamo de Moscou et Colo Colo au Chili est aussi très cool.

Est-ce que tu as vu de bons films ou lu de bons bouquins sur la culture footballistique ? John King, par exemple ?

  • Ø Non, je préfère apprécier l’esprit du stade en vrai plutôt que de lire à ce sujet.

Maintenant, quelques questions-type. Ne réfléchis pas trop, réponds avec ce qui te viens à l’esprit en premier.

Film préféré ?

  • Ø Un jour sans fin (Groundhog Day)

Qui est ton méchant fictionnel préféré ?

  • Ø M. Burns dans les Simpsons.

Est-ce que tu as un livre à recommander ?

  • Ø L’empire de la honte (« The Empire of Shame ») de Jean Ziegler.

Le dernier album que tu as adoré ?

  • Ø Cannibal Corpse “Torture”

Les 3 albums les plus déterminants dans ta vie ?

  • Ø Kreator “Coma of souls”, Bolt Thrower “For Victory”, Earth Crisis “Destroy the machines”

Le « NO  Band », métal ou punk par excellence ?

  • Ø Ólafur Arnalds d’Islande

Demain tu invites un omnivore à manger chez toi. Tu veux le convaincre que les vegans peuvent bien manger. Qu’est-ce que tu lui prépareras ?

  • Ø Je pense que je lui ferais un plat typique allemand avec des dumplings (bouchées à la vapeur), du chou rouge et du goulasch.

3 raisons d’être veggie ?

  • Ø La Terre
  • Ø Les animaux
  • Ø Ta santé

Avant de se quitter : des projets pour les prochains mois ?

Oui bien sûr, là nous rentrons tout juste de tournée et nous préparons les festivals d’été, nous jouerons notamment au HELLFEST en France. Ca va être chaud bouillant crois-moi !

Ensuite, il sera temps pour nous de préparer le prochain album.

Je te laisse le mot de la fin…

antworte ich so gut wie nie was.

Grüße, Maik.

OK.

Publicités