TV Show : This is England 86 et poésie en pellicule !

Oï,

Aujourd’hui c’est télévision !

Si vous avez lu l’interview de Tom « CHÈRE CATASTROPHE »  publiée en début de semaine, nous parlions de la série TV « THIS IS ENGLAND 86 qui fait suite au film éponyme sorti en 2007 :

Le trailer

Alors qu’il n’y a pas longtemps j’avais émis le souhait lors d’un article de voir ce type de sujet aussi complexe (comme c’est le cas avec TIE) adapté au format série TV. J’ai appris il y a peu que le film avait donné naissance à une série… Chaque sous culture ou mouvance quelle qu’elle soit mériterait d’être mieux mise en avant grâce à ce support : Supporters, punks, hip hop, culture de la rue, dealers, mafia, sectes etc.

Nous avons déjà vu le résultat avec The Sopranos, The Wire et quelle fut ma joie de voir le mouvement Skins puis dans la série le mouvement Suedehead.

Il est vrai que le film THIS IS ENGLAND m’avait beaucoup plu, mais comme pour FOOTBALL FACTORY, j’avais éprouvé une légère frustration et un goût d’inachevé. Je n’aime pas le « format film » : la contrainte du rythme qui nous fait que survoler les bases de ces bandes, gangs et ses codes, son fonctionnement, ses fondamentaux et influences ou qui se réfugient dans une relation familiale  et  fraternelle, c’est bien trop peu pour un format de 1h30 2h00 max.

Du coup, je me suis tapé la saison 01 : 86. 4 épisodes qui reprend l’histoire de  Shaun (le gamin, personnage principal) qui vit dans une ville côtière dans le nord de l’Angleterre, 3 ans après les événements survenus pendant le film.

« Nous sommes en 1986. L’année où Chris de Burgh est numéro un des hits parades, TOP GUN remplit les cinémas, la VHS écrase le Betamax, la Coupe du Monde fait rage au Mexique et l’Angleterre compte 3,4 millions de chômeurs. Alors que Shaun passe son dernier examen scolaire, il réalise qu’il entre dans l’âge adulte, et va devoir trouver sa voie. Ses amis, eux, ne sont pas vraiment à la place qu’ils pensaient avoir. Woody, Lol, Smell, Gadget et Milky cherchent tous l’amour, le rire, un boulot et quelque chose ressemblant à un futur. » (source : cinemateaser)

Nous retrouvons tous les personnages de cette série réalisée par Shane Meadows : Lol, Combo, Milky et Woody… Chaque personnage poursuit sa route, mais les relations restent les mêmes ou presque. Shaun, rongé par les remords suite à l’agression de Combo sur Milky, a abandonné la bande. Woddy va se marier avec Lol. Mais tout va basculer vous vous en doutez… Et tout devient plus « précieux ». Chaque scène est prenante : les plans sciemment amenés, la magie opère, j’ai eu droit à de la poésie en pellicule.

Bande son très soft, avec un piano pour seul compagnon de route, je vous conseille vivemement de vous faire une soirée THIS IS ENGLAND 86. Combo interprété par Stephen Graham (Boardwalk Empire où il joue le rôle de Al Capone, Killing Fields, Snatch,  Public Enemies) est tout simplement phénoménal dans son rôle d’âme perdue au milieu d’une Angleterre qui ne l’a jamais reconnu.

J’ai hâte de voir la saison 2 : même format, qui se passe en 1988, puis la saison 3 en 1990. D’ici là, j’espère vous avoir donné envie de vous taper ces 4 épisodes. Je ne vous raconte rien, promis, je n’en ai pas le talent, et encore moins l’envie de vous dévoiler la suite de ces enragés de laissés pour compte.

Trailer de la série « 86 »

Je vous laisse en espérant qu’un jour on fasse une série sur les hools de Londres ou des ultras italiens. Bonne soirée les punks, perso je vais regarder le Foot ce soir…

Publicités