Show report : FAGO.SEPIA & APES DID ENSEMBLE…

Bonjour,

Samedi 12 Mai 2012, Issy-Les-Moulineaux. Concert de FAGO.SEPIA (Rennes post rock compliqué debout) lors du festival Indie Air.

Après m’être misérablement trompé de jour pour la venue de MERMONTE, ce qui m’avait coûté une bonne dose de solitude et accessoirement une interview avec Ghislain, le cerveau du groupe, j’ai réussi à me pointer le bon soir, au bon endroit et à l’heure devant la salle Icare d’Issy-les-Moulineaux, ville située à 400 mètres à vol d’oiseau de mon studio Meudonnais.

Ravi de retrouver mes potes de FAGO.SEPIA, j’ai pu parler longuement avec James de la vie, l’amour, Manatane et cause animale, m’entretenir avec Ghislain sur son emploi du temps de musicien à plein temps et échanger avec Jérôme à propos de son parcours professionnel en tant que joueur de poker pour la room Titan à l’époque du .com.

Remarquez que c’est super agréable d’avoir des potes dans la musique avec qui vous partagez plusieurs passions en commun. Leur seul défaut se trouverait presque dans le fait qu’aucun n’apprécie le football comme il se doit…

Et le concert dans tout ça ?

fago.sepia

fago.sepia

Un moment agréable… J’avoue être venu pour voir des mecs que j’apprécie beaucoup et que le concert en lui-même m’importait peu. Mais à ma grande surprise, j’ai pu découvrir APES DID ENSEMBLE, groupe d’Issy et pratiquant un Indie Rock influencé par les groupes du type THIS TOWN NEEDS GUNS et toute cette excellente scène anglaise, avec un petit côté PINBACK tout à fait délicieux. Un chant pas banal et original, des parties guitares archi jolies et un batteur qui joint l’utile à l’agréable avec un jeu puissant sans omettre la finesse… J’ai kiffé voir des mecs qui visiblement aiment jouer ensemble et prennent un plaisir certain à se produire pour leurs potes.

apes did ensemble

apes did ensemble

FAGO.SEPIA…

La nouvelle claque !

Je les vois une fois tous les deux ans, et à chaque concert, j’en prends plein les yeux et les oreilles : des guitares qui s’envolent au propre comme au figuré, des doigts qui se baladent partout sur le manche, facile et avec le sourire, mais loin du cliché « branlette musicale » et « t’as vu je t’en mets plein la tronche niveau technique ». Fago.Sepia est subtil, mélodique, de plus en plus violent et Jérôme répond au profil type du batteur que j’ai rencontré 1000 fois : Super bon, efficace, en retrait dans la vie, en avant derrière sa batterie. Instrument qui semble n’avoir aucun secret pour lui. C’est simple, je l’ai observé durant tout le set et j’affirme que Jérôme ne joue pas de la batterie comme tout le monde, non, il joue avec…

Je termine par des infos sur F.S : Ils enregistrent en mai, puis s’en iront cet été au Canada et une nouvelle tournée en U.K est prévue…

L’autre info sera nostalgique ! Un grand MERCI à Pit le bassiste du groupe qui arrête de jouer dans le groupe après 9 ans et bienvenue au nouveau bassiste Christophe qui aurait « mangé » les parties basses en 15 jours… Facile…

Pit restera à jamais membre d’honneur du groupe et devrait avoir un badge « série limitée »en son honneur.

Décidément le retour sur Rennes se fera dans la mélodie car avec tous ces groupes, on aurait tort de se lamenter…

Publicités